L'Homme n'est pas mauvais de nature

Publié le par Mina!

Sorti de la sainte naïveté de l'enfance, l'Homme "moderne" croit connaître et maîtriser son environnement. Pas encore mature, il prend conscience de sa "supériorité" intellectuelle en commettant des erreurs souvent irréparables ou laissant de profondes cicatrices à Gaïa ou à ses congénères. De son adolescente surestime de soi, il oublie son côté enfantine et ne se remet pas en cause : Croyant Gaïa à son service, il la pille, la mutile en toute arrogance. De son enfance primitive, il n'a gardé que la peur : Celle de l'inconnu, qu'il tente vainement de combler par des théories farfelues remplaçant le mystique en oubliant de laisser une place à l'inexplicable, et celle de soi qui conduit à la xénophobie et à la paranoïa ambiantes. Pour devenir un jeune adulte, il ne lui mnque que deux choses essentielles : la tolérance, le respect de ses pairs et des Gaïa, et la remise en question. L'Homme pourra-t-il se rendre compte qu'il court actuellement à sa perte s'il continue sur cette voie?
J'espère de tout cœur qu'il en prendra conscience et qu'il saura changer de cap à temps... -_-

Pour tous ceux qui se sentent concernés par la reflexion ci-dessus ou qui croivent simplement en l'être humain (Ce que je commence à faire ^_^), je vous adresse ces paroles:
Soyez tolérant : Acceptez que quelqu'un (ou quelque chose) soit différent de vous par son apparence, ses pensées ou son mode de vie même si vous ne comprenez pas sa différence.
Soyez naturel : Dans la mesure de la diplomatie, osez vous affirmer, vous exprimer, vous mettre à nu face aux autres sans vous cacher derrière un masque, un personage ou de grossières exagérations qui vous rendent pathétique; Osez être simplement vous-même sans singer les autres.
Vivez pour les autres et non pas par les autres : Sachez être généreux et humbles, donner sans l'intention e retour ou de reconnaissance.

Ces phrases gnangnan ne sont pas originaires d'une chaîne e-mail ou d'un tantra à la con, elles sont l'expression de longues reflexions en réaction au monde, à mon entourage et à ma propre attitude (Vous pouvez donc vous y reconnaître et/ou m'y reconnaître :D) qui ont commencée par une radicale abbhoration de l'Humanité et qui s'est ensuite nuancé par des rencontres.
Mais il y a une partie de ma pensée que je n'ai pas posté : Je ne sais pas si le fait (de tenter) d'éviter toute affection, et ainsi tout amour donné et reçu est une bonne chose car la souffrance emotionnelle in dubitable à l'amour est peut-être une necessité pour l'épanouissement. Pour l'instant c'est une chose que je teste : J'essaie de voir si le fait de repousser toute eventuelle attraction n'est pas plus dévastateur que le fait de prendre des risques. Expérience à poursuivre :)

Mina! , le 4 Mai 2006
, qui écrit alors qu'il n'a pas encore saisi les post à partir de "Mon petit rat" ^__^'.

Publié dans moa.mina

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article